Silence, par Ianèle Bellemare

Dessin : Ianèle Bellemare

Une fois ces mots prononcés,

Mon souffle s’est coupé.

Une simple question

Cependant débordante d’émotions.

C’était comme si une vague me renversait,

Puis qu’une fois relevée et prête à continuer, mon bateau chavirait.

Essayant de répondre, les mots restaient coincés derrière ma luette,

Comme si mon être intimait à ma voix de rester muette.

On aurait dit que mon âme exigeait le silence

Afin de rester dans cette noirceur si rassurante et de poursuivre ma sentence.

Le malheur étant devenu si chaleureux, si doux

Comme un lit douillet et mou

Qui ne permet pas au sommeil d’être rassasié

Mais qui permet de faire croître les mauvaises pensées.

Un lit parfait pour l’anxiété et la déprime,

Ce couple mortel et intime

Un lit parfait pour un sommeil éternel

Un repos sans réveil.

Après avoir calmé mes sanglots,

J’ai trouvé mes mots

« Oui, j’ai déjà pensé au suicide. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s