Tu brilles, de Laurie McCarthy

Tu brilles  

Dans ce miroir  

Brumeux  

De poussières perlées 

  

De ces cils étoilés   

Qui flottent au-dessus  

De cette nébuleuse  

Que sont tes yeux  

  

De ces détails  

Ce sourire délicat  

Cette ligne fine  

Qui entoure ton visage  

Rappelant l’Andromède androgyne 

D’une constellation sans frontières 

De cet infini de couleurs  

Sur tes joues  

Tes paupières  

De ces mains  

Tachetées d’aurores 

Et de ce tissu vaporeux 

Qui fait de toi 

Un trésor 

De cette bouche en halo 

Qui raconte  

L’amour infini  

Que contient l’Univers   

  

Tu brilles  

  

On t’a dessiné des traits  

Par l’union de genres   

Créant ainsi cet éclat de lumière  

À la fois doux et vivant  

  

Tu gravites alors   

Dans ce mystère  

Inexplicable  

Magnifique  

  

Souvent, tu te sens différent   

Par ces trous noirs 

Aux regards silencieux  

Aux mots vides  

Et aux météores 

Que sont les gestes 

Des autres 

Mais  

Garde la tête haute   

Car malgré tes pluies  

Tu découvriras un jour  

À quel point tu rayonnes 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s